• Bonjour à tous,

    Après une migration progressive et une réorganisation totale de mon blog, je vous communique (enfin) la nouvelle adresse !

    Pour suivre mes nouvelles découvertes, rendez-vous sur

    Regard vers l'Est
    http://regardverslest.wordpress.com/

    Nouveau blog

     


    1 commentaire
  • Neige est un recueil de nouvelles de l'auteur tibétain Pema Tseden, publié par Philippe Picquier en janvier dernier.

    Pema Tseden est aussi connu comme le premier cinéaste tibétain diplômé de l'Institut du Cinéma de Pékin. Pour en savoir plus sur son parcours et son oeuvre cinématographique, consultez le site de Birgitte Duzan consacré au cinéma chinois.

    La publication de ce recueil est intéressante à plusieurs titres. Tout d'abord, la littérature tibétaine est assez peu traduite en langues occidentales, et d'autant moins en français. D'autre part, ce recueil regroupe des nouvelles traduites à la fois du tibétain et du chinois. En effet, l'auteur écrit dans ces deux langues qu'il maîtrise aussi bien l'une que l'autre. La traduction de ce choix de textes a donc nécessité une collaboration entre deux traductrices : la tibétologue Françoise Robin et la sinologue Brigitte Duzan.

    Le Phénix

    Lors d'une rencontre organisée le 19 avril à la librairie Le Phénix avec les deux traductrices, celles-ci ont évoqué la difficulté mais aussi l'intérêt de traduire à deux, à partir de textes écrits en langues différentes. Elles ont raconté avoir travaillé en lien étroit avec Pema Tseden, qui a lui-même choisi les nouvelles à traduire et à partir de quelle langue les traduire (car certaines nouvelles existent en deux version, chinoise et tibétaine).

    Le résultat de ce travail donne un très beau recueil, emprunt de poésie et qui apporte un regard de l'intérieur sur la société tibétaine actuelle. Les nouvelles traitent de sujets très variés et avec des styles d'écriture très différents, ce qui rend la lecture d'autant plus agréable et non monotone. Les traductrices ont fait la remarque que Pema Tseden écrivait en tibétain des textes beaucoup plus poétiques et lyriques que ceux en chinois, au style très épuré.

    Au sujet de cette traduction, je vous conseille l'article co-écrit pas les deux traductrices sur le site Chinese Short Stories.

    N'hésitez donc pas à vous plonger dans ces histoires vivantes et originales...

    Couverture

    Neige
    de Pema Tseden
    Trad. par Françoise Robin et Brigitte Duzan
    Janvier 2013 - Ed. Philippe Picquier - 172 pages

     


    1 commentaire
  • Voici un livre dont le titre fait peur, mais qui vaut vraiment le détour, si vous vous intéressez un temps soit peu à la façon dont des gens comme vous et moi peuvent réagir en cas de catastrophe naturelle (ou entraînée par l'homme).

    Dans ce livre, Kota Ishii nous fait vivre les moments de l'après-tsunami dans la ville de Kamaishi, gravement touchée qui comptera plus d'un millier de victimes. Des cartes au début du livre permettent de bien voir quelles ont été les zones touchées plus ou moins gravement et de se repérer lors de la lecture.

    Pour écrire cet ouvrage, Kota Ishii a mené des enquêtes et passé du temps avec les rescapés à Kamaishi après le tsunami. Il nous raconte comment des particuliers ont dû faire face à leurs responsabilités et participer activement aux recherches de cadavres dans les décombres, à leur transport vers une morgue improvisée qui manquera rapidement de place, à l'identification des corps (description physique, prélèvement d'ADN, analyse de la dentition...), mais aussi au réconfort des familles ayant parfois tout perdu.

    L'auteur nous fait revivre ces moments en alternant les points de vue : celui d'un pompier volontaire, un médecin, un dentiste, un retraité des pompes funèbres, un éducateur physique, etc. Les choses s'organisent peu à peu malgré le manque de moyens afin de retrouver et d'identifier les victimes et de leur permettre de partir de manière la plus honorable possible.

    Ces témoignages sont racontés par Kota Ishii à la 3ème personne dans un récit très agréable à lire, qui ne suit pas forcément la chronologie mais alterne les points de vue, permettant de se faire une image la plus réaliste possible de la manière dont un peuple peut réagir devant une telle catastrophe.Un récit vraiment passionnant qui décrit en détail la réalité, sans tomber dans le morbide ou l'insoutenable....

    Couverture

    Mille cercueils
    A Kamaishi après le tsunami du 11 mars 2011
    Kota Ishii
    Publié en 2011 au Japon
    Mars 2013 - Editions du Seuil - 230 pages
    Traduit par le groupe Hongakudan

    Notons au passage que ce livre a fait l'objet d'une traduction collaborative entre plusieurs traducteurs, avec l'objectif de reverser les gains des ventes françaises à une association caritative au Japon.

    La traduction d'un ouvrage n'est déjà pas une entreprise facile, alors la traduction à plusieurs l'est encore moins. Je vous conseille cet intéressant article d'un des traducteurs à ce sujet...


    votre commentaire
  • Cette vidéo passe en revue tous les noms différents qui existent pour appeler les personnes de notre famille en chinois. Chacun a un nom en fonction de son rang d'aînesse, de s'il est plus âgé ou plus jeune que vous, mais aussi de s'il est du côté maternel ou paternel...

    Bon courage !! =)

     


    votre commentaire
  • Le musée Cernuschi nous propose une nouvelle exposition temporaire, cette fois-ci autour des courants artistiques de peinture et de calligraphie de la Shanghai de la fin du XIXe siècle et du début du XXe.

    Exposition
    L'école de Shanghai (1840-1920)
    du 8 mars au 30 juin 2013

    Couverture

    « Dès 1850, Shanghai s'impose comme un laboratoire d'une modernité où l'héritage de la peinture ancienne se prête aux influences de productions exotiques, venues du Japon ou d'Occident, et de techniques nouvelles, comme la photographie.
    Ce renouveau de l'art chinois va donner naissance à l'« école de Shanghai. »

    Le catalogue de l'exposition est disponible aux éditions Paris Musées.

    Informations pratiques sur le site du musée.
    Rappel : l'accès aux collections permanentes du musée Cernuschi est gratuit toute l'année.


    votre commentaire
  • Une nouvelle découverte, l'ouvrage Shark's Fin & Sichuan Pepper, écrit par Fuchsia Dunlop en 2008, et publié à Taïwan en version chinoise en 2008.

    魚翅與花椒 : 英國女孩的中國菜歷險記
    Fuchsia Dunlop
    2012 - 貓頭鷹出版社(台湾)

    Couverture

    Comme il a été publié à Taïwan, il est écrit en caractères non-simplifiés, en vertical et de droite à gauche. Cependant, pour ceux qui ont un niveau correct de chinois et qui sont intéressés par le sujet, ça se lit assez bien, on peut deviner la majorité des caractères et des mots inconnus...

    Dans cet ouvrage, l'auteur dissèque la cuisine chinoise, son rôle social, son histoire, sa diversité, et ses "bizarreries" qui fascinent les occidentaux depuis des siècles... alors que les Chinois ne se sont jamais posé la question :

    《奇妙的是,整体来说,中国团体面对这些诋毁的刻板印象保持沉默。也许是因为他们觉得 “ 什么都吃 ” 是不值得一提的。虽然经典的中国菜会有大量谷物、蔬菜、猪肉,依照不同区域的情况也许搭配一点鱼肉或海鲜,但是几乎没有什么东西不能入菜。虽然大部分的人其实几乎都不吃狗肉或驴鞭,就算会吃也不常吃,可是吃这些东西的念头在中国倒也不是禁忌。

    (pp. 26-27)

     

    Voici la couverture de la version américaine

    Couverture

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai aussi bien aimé cette critique du livre par une anglaise
    sur le point de partir s'expatrier en Chine =)


    2 commentaires
  • Il y a deux semaines avait lieu au Centre Culturel Coréen de Paris une conférence intitulée "La femme dans la culture coréenne" donnée par Benjamin Joinau.

    Si vous êtes intéressés par la littérature coréenne, vous pouvez réécouter la conférence grâce à la vidéo mise en ligne par le Centre Culturel Coréen.

    Lien direct : https://www.youtube.com/watch?v=x2CdmrWOoDM

    Vous pouvez aussi lire l'article de Benjamin Joignau sur ce thème, publié dans la revue Culture Coréenne de fin 2012.

     

    En complément, je vous conseille aussi la lecture de ces deux recueils de nouvelles écrites par des auteurs coréens contemporains :

    Cocktail Sugar et autres nouvelles de Corée
    2011 : Editions Zulma, 382 p.

    Couverture

     

    Séoul, vite, vite !
    2012 : Ed. Philippe Picquier, 288 p.

    Couverture

     


    votre commentaire
  • Avec un tel titre, il est probable que cet ouvrage ne soit pas publié en Chine avant un moment... Il faut du courage pour se plonger dans ces 1019 pages, mais cela vaudra sûrement la peine. 

    couverture

    Je suis né un 4 juin
    Mémoires littéraires
    Liu Xinwu
    2013 - Collection Bleu de Chine (Gallimard)
    1019 pages

    Vous le trouverez sur les étagères de la librairie Le Phénix =)

    De Liu Xinwu, j'ai bien aimé le roman Dés de poulet façon mégère qui décrit la vie quotidienne dans un restaurant de banlieue fréquenté notamment par les vigiles de la résidence voisine. Jolie fresque sociale des travailleurs migrants et de leur statut précaire, où chaque chapitre porte le nom d'un plat évoqué dans celui-ci...

    Plus d'informations sur Liu Xinwu sur le site Chinese Short Stories


    votre commentaire
  • Un recueil de nouvelles très agréables à lire, qui dissèque les relations familiales et l'importance de la cuisine et des cuisinière dans les familles indiennes où toutes les générations vivent sous un même toit...

    Chaque nouvelle se termine par la recette d'un plat évoqué dans le texte qui la précède. Dans la préface, l'auteur tient à se décharger de toute responsabilité quand à la réussite des recettes ;-)

    Voyage intéressant dans un pays que l'on connait peu. Les découvertes sont enthousiasmantes, mais la réflexion sur la condition des femmes prend souvent le dessus...

    La colère des aubergines

    La colère des aubergines
    Bulbul SHARMA
    1999 [2002] - Ed. Philippe Picquier
    202 pages [format poche]
    1ère publication en Inde en 1997


    2 commentaires
  • Parmi les rares traductions de littérature tibétaine, voici un recueil de nouvelles de Pema Tseden, auteur (et réalisateur) qui écrit à la fois en tibétain et en chinois.

    Neige, de Pema Tseden
    2013, Ed. Philippe Picquier, 172 p.

    Ce recueil regroupe d'ailleurs des nouvelles traduites du tibétain par Françoise Robin et des nouvelles traduites du chinois par Brigitte Duzan. 

    J'ai trouvé ces courtes histoires intéressantes et agréables à lire. L'auteur y croque des moments de la vie de personnes simples ou extraordinaires vivant dans la campagne tibétaine. Sans aborder les aspects politiques, cela permet d'entrer le temps de la lecture dans la vie de ces gens-là et de réfléchir sur ce qui est le plus important pour chacun en fonction de leurs parcours : garder ses moutons, essayer de recueillir les traditions orales tibétaines avant qu'elles ne se perdent, trouver un bon mari malgré une situation défavorable, etc.

    J'en conseille vivement la lecture...

    EDIT : Lire aussi mon article publié à l'issue de la rencontre au Phénix le 19 avril 2013, à propos de l'expérience des traductrices...


    votre commentaire
  • Un roman original, où l'on voyage à travers la Chine dans le train d'un commissaire au recensement de la population. Le regard de ce fonctionnaire est assez décalé et il nous emmène dans une Chine marginale : une prison de condamnés à mort, un chantier de plantation d'une "ceinture verte", pour se terminer en Mongolie Intérieure, dans une gare oubliée où plus aucun train ne passe... 

    La vision de l'auteur est très juste, il nous emmène à l'écart des régions surpeuplées de la Chine, à la recherche d'une certaine solitude et tranquilité, impossible à trouver dans le monde urbain toujours en mouvement...

    On se demande quel a été le parcours de l'auteur pour en arriver à écrire un tel roman, où l'on est dans la peau de ce petit fonctionnaire discret soudainement nommé pour cette mission stratégique...

     

    couverture

    Monsieur Ho
    Max Férandon
    2013 - Editions Carnets Nord
    160 pages


    votre commentaire
  • Pour ceux qui souhaiteraient découvrir la littérature japonaise, je vous conseille les chroniques de ce bloggeur, pas débutant du tout dans le domaine. 

    Ses chroniques de livres sont excellentes =)

    bannière

    Son site : http:// chroniques-d-un-newbie.fr/ ?page_id=5355

     


    votre commentaire
  • Une bande dessinée très intéressante, qui à travers le récit de la vie de l'auteur depuis sa naissance dans les années 1950, retrace les différentes phases de l'histoire de la Chine.

    Cette BD en 3 tomes permet de mieux se rendre compte de la façon dont les Chinois ont vécu les bouleversements politiques et économiques qui ont eu lieu depuis la fondation de la RPC.

    Une façon ludique et vivante de réviser son histoire :) mais aussi de mieux comprendre la société actuelle.

    Une vie chinoise
    Li Kunwu et P. Ôtié
    2009-2011 : éd. Kana

    Tome 1 : Le temps du père
    Tome 2 : Le temps du parti
    Tome 3 : Le temps de l'argent

     

    Du même auteur vient de sortir une nouvelle bande dessinée qui retrace cette fois l'histoire d'une femme aux pieds bandés qui subit de plein fouet les changements politiques de la 2ème moitié du XXe siècle en Chine : Les pieds bandés (mars 2013).

     


    votre commentaire
  • Pour ceux qui ne connaissent pas la revue Planète Chinois, c'est une excellente revue pour les apprentis sinisants et apprentis sinologues =)

    En complément des articles de la revue, retrouvez sur le site les enregistrement audio chinois des articles bilingues et tout un tas de vidéos culturelles en français ou en chinois.

    Site de Planète Chinois : http://www.cndp.fr/planete-chinois/


    votre commentaire
  •  Voici une vidéo qui passe en revue les acquisitions de mots étrangers dans la langue anglaise depuis ses tous débuts. Intéressant, malgré la courte durée de la présentation...

    The History of English in 10 Minutes

    Lien direct : http://www.youtube.com/watch?v=rexKqvgPVuA


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires